3 Novembre 2019

Château Hautefort

En ce jour , il est pour nous Mot’ Arédiennes et Mot’ Arédiens , d’ effectuer le dernière sortie du calendrier de l’ année 2019 .

Eh oui , déjà . Que les arbres passent vite sur la route , même à 80km/h !

Mais pour cette dernière , ce n’est pas comme les 3/4 de l’ année . C ‘est une sorte de bouquet final , mais pas dans le bon sens du terme .

Vent assez fort , également la veille , pluie très soutenue , à noyer des hérissons sur la route .

Nous ( le bureau ) décidons le vendredi soir , de prendre la sage décision de prendre les voitures pour se rendre au restaurant , et de ne pas se rendre au château d’ Hautefort ( ce n’ est que parti remise ) .

Même si nous prenons les voitures , rendez-vous toujours au même endroit , mais à 11h30 pour le départ . Première fois depuis la création de l’ Association que nous partons aussi tard pour une sortie . Nous en profiterons pour faire du covoiturage .

Nous voici arrivé à l’ auberge  » Le Grand Coderc  » , proche de Saint Rabier . Nous sommes accueilli par Bernard :  » Quo véï  » . Ancien patron avec sa femme , qui a transmis les clefs et le savoir faire à leur fils .

.
.
.
.

Soupe de pain , un morceau de foie gras et un autre cuit sur la cendre , magret de canard fourré au foie gras avec en accompagnement des pommes de terre Sarladaise , trois fromage de chèvre laitier avec des saveurs différentes , et pour finir une omelette Norvégienne .

.
.
.
.

Notre succulent repas sera animé par  » Coopaiiinnn  » Bernard .

 » Coopaiiin Bernard « 

Un répertoire de blague qui n’ a de cesse de dérouler . Des éclats de rire à n’ en plus finir , au point que des larmes en viennent aux yeux .

.
.
.
.
.
.
.
Ne pleure pas , non , ne pleure pas , ……

Un homme extraordinaire , qui fait vivre son auberge à sa façon , désormais que son fils est en cuisine .

Un repas bien garni , complet et succulent , et pas pesant à la fin . Voilà la façon dont le fils fait vivre son auberge .

C’ est ce que l’ on appelle avoir mangé des bonnes choses .

Après un petit café et un bon d’ après midi passé et bien entamé , il nous faut rejoindre le point de rendez-vous pour reprendre chacun son véhicule .

Nous avons choisi de laisser au regret les motos de côté , et le temps nous a donné raison pour la sécurité de tous .

Nous aurons pris , aujourd’ hui , un seul plaisir , celui de très bien manger et rigoler ( cela fait deux gros plaisir ) . Une adresse à retenir .

Mot’ Arédiennement

Christophe