16 octobre 2016

Tannerie de Bort-Les-Orgues

 

Pour la dernière sortie du calendrier proposée lors de l’assemblée générale, les membres du club se sont rendus  au cœur du massif central, dans la vallée de la Dordogne, à Bort-les-Orgues. Cette journée permettait de visiter le musée de la Tannerie.

Comme maintenant depuis ma première participation, le lieu de départ s’est effectué à partir du parking d’un supermarché. 10 motos s’étaient rassemblées. Un nouvel équipage est venu testé notre sortie. Annick et Christian. Merci pour votre participation et nous vous souhaitons la bienvenue. Nous avons pu noter également la revenue de quelques adhérents tels que Hervé, Christian M ou moi-même.

 

 

 

 

 

Un peu plus de neuf heures, le groupe s’élance vers Treignac, commune dans laquelle une pause-café sera la bienvenue. Le début de l’automne est doux, les routes ne sont pas envahies de feuilles ou de bogues de châtaignes.

A Égletons, commune de haute Corrèze, Patrick et Christine, sur leur nouvelle moto bleue, se sont joints à notre groupe. Virages à droite, à gauche, petites lignes droites …. Nous roulons sur le plateau des millevaches. Mais déjà, la commune de Treignac se laisse apercevoir. Sur la place centrale, devant l’office du Tourisme, les motos rangées, les thermos, biscuits confectionnés maisons ou industriels sont sortis et dévorés.

Les discussions vont bon train. Mais, il est où le nid de vache ? Et bien par là nous explique Baba.

.

.

.

 

 

 

 

 

Vers midi, la pause déjeuner a été prise dans le bar hôtel restaurant Le Puy Blanc. Cet établissement, situé à Margerides, est classé relais motards.

 

.

.

.

 

 

 

 

 

Qui a perdu sur le jeu des chaises musicales?

.

.

.

 

 

 

 

 

.

.

 

 

 

 

 

 

Entrées, plats et desserts disparus de nos assiettes, nous avons repris la route pour notre rendez-vous de 15 heures. Pour un départ type patrouille de France , il nous manque de l’entrainement.

Pour celles et ceux qui se demandent la différence entre la patience et l’impatience, voici une réponse en image sur les départs.

 

Le musée de la Tannerie fut fondé par des bénévoles et fut inauguré en 1996. Dans ce lieu, nous pouvons découvrir le métier de la tannerie (et non de la mégisserie, taritement des peaux de chèvre, ou mouton) grâce à l’exposition d’une vingtaine de machines (foulou, écharneuse, essoreuse…). Une projection vidéo d’une vingtaine de minutes a préparé la visite guidée.

.

.

.

 

 

 

 

 

 

.

.

.

.

.

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et pour finir, Patrick nous a fait comprendre qu’il faudrait organiser en 2017 une visite chez un perruquier-posticheur.

 

.

 

 

 

 

 

 

PS: voir le NB

NB: voici quelques explications pour les curieux sur l’historique de la tannerie de Bort-les-Orgues.

 

Explication-Tannerie.pdf