22 juin 2013

BALLADE  LOTOISE,   La Baraka ( Ou Presque ) et  l’Assaut du Château de Bonaguil

Après un hiver qui n’en finissait pas de finir, un printemps qui n’arrivait pas, les Dieux de la météo nous annonçaient, ENFIN  en début de semaine, un peu de soleil et de chaleur…. Sauf pour ce WE où nous avions, bien sur, planifié notre « Assaut », du Château de Bonaguil.

 Que Nenni de soleil et de chaleur, ils (ces oiseaux de mauvaise augures que sont  les météorologistes) nous prévoyaient, Pluies, Orages et Fraicheurs.

Alors,…..,

Que faire ?      Que penser ?     J’ Ira t’y ?, J’ Ira t’y pas ?      Le ciel va-t-il nous tomber sur la tète ?

Chacun sait que le Motard, en général, aime enfiler la combinaison de cuir, mais délaisse sans problème celle de pluie.

C’est pourquoi, après quelques désistements, compréhensibles, nous nous sommes finalement retrouvés à 20 Courageux – ou inconscients – et 13 Motos.

13, chiffre porte bonheur ?????   Eh bien, il faut y croire, ou presque….!!!

De la pluie, nous en avons eu  – un peu – mais à chaque fois que nous avons enfourché nos montures, les dieux de la piste nous on épargnés.  Seule une petite averse, au retour, entre Cherveix –Cubas et Lanouaille, mais, fait du hasard, nous n’étions plus que 12 motos !!!!

Que chacun en pense ce qu’il veut ……

COMME D’HAB !!!

C’est donc au PR habituel que nous nous sommes retrouvés , et un départ à l’ heure prévue

balade du lot 1 (Copier)balade du lot 2 (Copier)balade du lot 4 (Copier)OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

 

 

 

Un « futur ?? » Mot’Arédien se joint à nous pour sa première sortie au sein de l’AMA, Sébastien et sa Ducati 998 S

Tout de cuir vétu, aux couleurs de sa Ducat, Sébastien.

Autre surprise, Patrick à troqué sa Rocket 3 pour une magnifique Kawa 1400GTR au couleur d’un sponsor bien connu « Monster »

La nouvelle monture de Patrick, une magnifique Kawa 1400 GTR dans une livrée « Monster » du plus bel effet

Nous prenons donc la route pour rejoindre Thiviers, où nous attendent Jacques et Hélène, en compagnie là aussi d’une autre couple de motards, Christian et Martine  avec, leur Honda  Deauville      et de Michel ( Mimi pour les habitués ) qui nous revient au guidon d’une  Kawa 1600 VN.

Le soleil brille, la route est belle et nous enchainons les courbes à bonne allure.

Pour notre halte café, nous nous arrêterons sur une petite place du Bugue, avec pour décors les rives de la Dordogne.

La 1600 VN de Mimi

Comme d’hab café, chocolat, thé, petits gâteaux, chacun y allant de ses anecdotes et nous en profitons pour faire plus ample connaissance avec nos ‘futurs » Mot’Arédiens, Christian et son épouse Martine, et de « fêter » les retrouvailles avec Mimi.

 

Soleil, café et petis gateaux et retrouvailles…..

Christian, Jacques et Martine…….. Qui n’en veut !!!

 

pause café, pause détente ..

 

Attention ! Attention!… les Mot’Arédiens sont là….la, lalère….

Et c’est toujours sous le soleil, qui brille cette fois que nous reprenons la route pour rejoindre Bonaguil.

Nous prendrons – un peu- le chemin des écoliers, car il reste peu de kilomètres avant notre point de chute, mais aussi parce que j’ai  loupé  une direction dans le village de Siorac.Heureusement le GPS , nous mènera à bon port.

Sur place, nous « envahirons » le parking face au restaurant, déjà bien occupé par d’autres motards en goguette.

Bonaguil , Nous « envahissons » le parking

Il est Midi, et une petite bruine s’invite. No Prob’S, car une petite faim se fait sentir et le restaurant « Le Cellier » situé juste en dessous le château nous attends.

Le « Cellier » et le chateau de Bonaguil

A Table

Nous attaquons les hostilités.

Christian et Martine, nos derniers adhérents en date

Apéro : Kir à la fraise

Foie gras mi cuit (délicieux)

Faux filet à l’échalote et ses petits légumes

Profiteroles

Rouge et Rosé

Café.

Repas animé en « Histoire de Motards » et apprécié de toutes et tous et bonne surprise, ,un coût de 20 euros par personne.

Remercions les patrons du Cellier, pour leur accueil et leur service, d’autant que nous pourrons laisser nos encombrants équipements pendant la visite du château.

A L’ASSAUT, A L’ASSAUT !!!

Pour faire un peu la digestion, une petite grimpette en direction du château.

Petie grimpette … pour la digestion;;;avant la visite du chateau

A l’heure prévue, un guide nous attend, pour une visite très bien commentée sur ce château fort extrêmement bien conservé ?

Il nous contera l’histoire du château et de ses illustres propriétaires de fort belle façon pendant deux bonnes heures, agrémentant la description des différentes parties par faits historiques ou anecdotes.

BONAGUIL, château de la « Bonne Aiguille »

Bonaguil le chateau et le village

Maquette du chateau

Un premier château fort est construit au temps de Louis XI. Tel d’autres sites de la région, il a le modèle du château gascon dont l’actuel monument conserve de beaux restes…

L’essentiel de ce qui subsiste aujourd’hui , Nous le devons à un puissant seigneur, Bérenger de ROQUEFEUIL (1448 -1530) qui voulut implanter sur ce site un château équipé d’un système défensif basé sur l’artillerie à feu et de tout le confort (puits, latrines nombreuses, lessivières, tout-à-l’égout, etc…) nécessaire à une demeure habitée jusqu’à la Révolution Française.

Issu de l’aristocratie du Quercy et du Rouergue, il va consacrer plus de trente années de sa vie à faire de Bonaguil la forteresse de légende qu’elle est aujourd’hui. Il va doter les lieux d’une énorme barbacane, de six tours dont une est parmi les plus belles du pays, sept tourelles, une chicane, une casemate, de nombreuses canonnières et sept ponts-levis !

L’entrée principale

La Barbacane

balade du lot 27 (Copier)

la Cours Basse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

balade du lot 28 (Copier)

le Fournil

 

 

 

 

 

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

la Terrasse

 

 

 

 

 

 

 

les grafitis

 

Traduction d’un grafiti

l’équipement du cavalier…..de l’époque

Une tapisserie

 

le puits

 

la terrasse du donjou

 

 

 

 

 

La grotte

Jacques …… au pilori

 

 

Petit Bémol, cette petite pluie qui ne nous à pas quitté au cours de cette visite, mais qui laissera place au soleil au moment de reprendre la route.

C’est donc sous un soleil « Printanier » que nous quitterons Bonaguil et le retour nous permettra de découvrir un peu plus cette région et ses charmants petits villages que nous traverserons tout au long du trajet.

Nos montures ont soif, et une petite halte s’impose, juste avant Sarlat.

Nous nous arrêterons à Cenac , avec une superbe vue sur le ;village de Dôme, haut perché sur la colline.

Cette pause sera aussi celle des « au-revoir » car certains de nos Mot’Arédiens nous quitterons en cours de route, Mimi vers Hautefort, Jacques, Hélène, Christian et Martine à Lanouaille.

Un thermos de café et quelques gâteaux à finir et nous repartons bon train et bonne allure.

Petite averse, une Belle et bien fournie, entre Hautefort et Lanouaille, il fallait bien que cela arrive, mais :….. elle n’entamera pas notre bonne humeur.

Notre Jipé, n’ayant pas recompléter à Cenac nous fera « presque » le coup de la panne, mais tout finira bien et il en sera quitte pour une séance de poussette.

VOILA, !  Une belle journée que cette ballade dans le Lot.

Pourtant, elle ne s’annonçait – Météorologiquement – pas formidable, mais nous avons conjuré le mauvais sort…. Et c’est tant mieux.

Prochain Rendez-vous, le dimanche  7 juillet, où Jean-Pierre et Alex vous emmènerons  pour une journée « Mer » dans la région de Royan, avec en guise de point d’orgue, un restaurant « Plateau de Fruits de Mer »

A bientôt pour de nouvelles aventures Mot’Arédiennes