7 Avril

                      Vallée des singes

C’est par une météo encore bien fraiche que ce Dimanche 7 avril, quelques courageux et courageuses se sont retrouvés, comme à notre habitude, sur le parking de Casino, pour notre seconde virée Mot’Arédienne.

6 motos – 2 duos et 4 solos – sont au départ.

Poignées chauffantes en marche, il fait 3 à 4 degrés, sont les bienvenues – pour les possesseurs –

Pour prenons le départ pour Romagne, où se situe  le parc animalier «  la Vallée des Singes »

La « piste » étant sèche, et malgré le froid, notre route sera tranquille, avec peu de circulation.

Petite halte après une petite heure de route, pour notre pause café, agrémentée de madeleine Bébé offerte par Domi et Domi sur une petite place de Lesterps, où quelques très timides rayons de soleil tardent à percer les nuages.

Nous reprenons la route pour notre destination finale.

A Pressac, Aïe… Un vide grenier nous oblige à un détour, et merci monsieur GPS pour nous remettre sur la bonne route.

Arrivés à bon port, vers les 11h30, et chaudement vêtu, nous entamons notre visite chez nos « cousins ».

Ouvert depuis peu à la visite cette année (30 mars) ce parc nous offre une ballade parmi 400 animaux – d’une trentaine d’espèces – réparties sur un parc de 15 hectares.

Composé d’une quinzaine d’îles arborées et verdoyantes, il permet aux singes d’évoluer en totale liberté et en contact direct avec les visiteurs.

Ici, il n’y a ni cage, ni barrière, mais beaucoup d’espace pour vous permettre de découvrir les singes (gorilles, chimpanzés, bonobos…) comme nulle-part ailleurs.

Nous serons accueillis par un magnifique Paon qui nous offrira une non moins magnifique roue.

A certaines heures, les gardiens procèdent à un nourrissage, ce qui nous permet d’approcher encore un peu plus les animaux et d’avoir, commentaires et explications sur les différentes espèces.

Les ventres vides nous rappellent à l’heure pour un casse croute à la « Hutte des Gorilles ».

Suite de la visite par l’enclos des gorilles où le mâle dominant, bien que paisible, rappelle sa position au sein de la meute, ne serait-ce que par sa stature – 250 kg, ça en impose……..

L’heure passant, il nous faut quitter « cette planète des singes » et tracer la route pour rejoindre la capitale Arédienne.

Encore une Belle Sortie Club, manquait juste un peu de soleil et de chaleur, mais Monsieur Météo nous l’a promis, le printemps, le vrai devrait bientôt pointer son nez.

Prochaine sortie, une Ballade au Mont Bessou et ses environs, organisée par Jean-Pierre, le Dimanche 28 avril.

Mot’Arédiennement à Toutes et Tous

Serge