30 août 2015

Musée Automobile de Valençay

Fin août, quelques mot’arédiens et diennes se sont rendus à Valencay pour se retrouver autour d’un repas et pour visiter le musée automobile de Valençay dans le département de l’Indre.

Au départ de Saint-Yrieix, il y avait cinq motos.

.

.

 

 

 

 

 

Puis, j’ai rejoint le groupe à partir du lieu-dit « Grossereix »  pour emprunter l’A20 sur une grande partie. Nous avons emprunté l’autoroute de l’entrée numéro 28 (ZI nord) à la sortie 17 (Saint Marcel dans l’Indre)

A l’aire de repos Bois Mandé près de Saint Sulpice les feuilles, les thermos et biscuits furent sortis et partagés entre Baba, Emmanuel et Colette, Alex et Pascale, Gégé et Jocelyne, Christophe et enfin William.

 

.

.

.

.

.

.

 

 

 

 

 

Après avoir quitté l’autoroute A20, nous avons pris les départementales et nationales pour rouler à travers le Parc Naturel Régional de la Brenne, connu pour ses innombrables étangs.

Arrivés un peu trop tôt, nous avons garé les motos et nous nous sommes dirigés vers l’entrée du château pour l’apercevoir derrière les grilles.  Puis, nous avons décidé de visiter la ville de Valençay.

.

.

.

.

.

.

.

.

 

 

 

 

.

.

 

 

 

 

 

 

Le repas fut servi dans le restaurant le Chêne Vert.

.

.

 

 

 

 

 

En début d’après-midi, en pleine digestion, nous nous sommes dirigés vers le musée automobile de Valençay. Une attention particulière était portée sur Amédée Gordini, qui avait fondé une société spécialisée dans la préparation d’automobiles principalement des marques Renault et Simca.

.

.

.

.

 

 

 

 

 

Il regroupe une collection privée de voitures, camion de pompier et deux roues sur environ 80 ans d’histoire.

.

.

.

.

 

 

 

 

 

La visite a été agrémentée par une projection d’un petit film relatant « la croisière rouge » avec une Renault sport de 1907 et une Delaunay.

https://www.youtube.com/watch?v=GWZBeRI25_8

Vers 16h30, nous sommes retournés chercher les motos, puis nous avons fait les remplissages des réservoirs et enfin nous avons repris le chemin du retour.

Ce jour là, le soleil avait décidé de briller. L’allure fut un peu plus soutenue que d’habitude, sans doute dû au retour de weekend par les automobilistes empruntant l’autoroute A20.

A l’aire de service de Beaune Les Mines, nous nous sommes arrêtés pour une coupure et dire au revoir à William qui quittait le groupe à Limoges.

 

.

.

 

 

 

 

 

Ce fut une belle journée pour une rare visite vers le nord du département.

Mot’ Arédiennement

William