WE : 29 Mai – 1 Juin 2014

Carte postale du week-end dans le Tarn

Carte postale du week-end dans le Tarn

 

 

 

 

 

 

La Lozère, La Lozère,

Salut les Mot’Arédiens, Salut les Mot’Arédiennes….

Pour cette seconde « Grande Ballade AM’A – 2014 » nous avons choisi : La Lozère, les Gorges du Tarn et de la Jonte, et la région des Causses.

Ce WE de l’ascension 2014, contrairement à l’année dernière, qui s’affichait début Mai, prenait place en fin de mois.

C’est donc du Jeudi 29 mai au Dimanche 1° juin que c’est déroulé cette seconde épopée.

Nombre de participant réduit, lui aussi par rapport à 2013, faute au calendrier, c’est  onze Mot’Arédiens et Mot’Arédiennes , et six motos qui ont formés l’escadrille.

Alex et Pascale (BMW 1200RT ) , Jean-Pierre et Solange ( HONDA 1300CB ),
Gérard et Jocelyne ( YAMAHA 900 Diversion ), Bruno et Lydie ( GUZZI 1100 California,
Patrick ( KAWASAKI 1400 GTR, et Serge et Marie-Claude ( BMW K1600GT )

Tout d’abord, il faut dire que l’aventure semblait mal, voir très mal parti….

En effet, Madame Météo avait décidé, en début de semaine à mettre nos nerfs à vif, laissant tomber du ciel, averses, ondées et autres, plus fournies les unes que les autres, et nous avions même évoqué la possibilité de laisser nos montures bien au sec dans les garages et de les remplacer par des BàR, afin malgré tout de permettre de nous retrouver dans cette nouvelle aventure, ce qui était le but principal.

Mais, la chance, ou plutôt la malchance et cette « Bad » météo à tourner et au fil des jours la pluie à laisser la place aux éclaircies et au soleil, nous laissant espérer un WE avec une météo favorable.

JEUDI 29 MAI :

ET, c’est par un jeudi matin, que nous nous retrouvons à 4 équipages sur le parking de Casino vers les 7h45, pour un départ en direction de la zone du Martoulet, où nous attendent, Patrick, Bruno et Lydie.

Petite halte pour les retrouvailles et nous prendrons l’A20 jusque Nespouls, pour continuer ensuite par les départementales, bien plus agréables que le ruban d’asphalte autoroutier.

La route est belle et sèche, pas trop de circulation et l’allure va bon train et nous nous arrêterons à FIGEAC, pour une pause et un café (ou autre) bien mérité.

Alors que nous nous garons, un pigeon, nous attaque, vraisemblablement attiré par les chromes de la « Calif » et frappe violemment le pare brise de cette dernière.

Résultat : Calif 1 / Pigeon 0,

le pauvre volatile bien sonné claudiquera sur le trottoir, mais s’en remettra vraisemblablement car il aura disparu à notre retour.

Nous reprendrons notre chemin en direction de Rodez, étape de remplissage des réservoirs et des estomacs , que nous ferons au Flunch du centre commercial Leclerc.

Pour la seconde partie de notre journée, la route est belle, mais de sombres nuages apparaissent à l’horizon.

Pleuvra, pleuvra pas, dedans, dehors, la réponse arrivera rapidement par une averse soudaine.

Halte sur un parking improvisé à l’abri de quelques arbres, et déjà le ciel bleu et le soleil percent les nuages et nous reprendrons la route sans plus attendre et quelques kilomètres plus loin , cet épisode sera vite oublié, car nous arrivons dans le Parc Naturel Régional des Grands Causses( à hauteur de Séverac le Château), et les paysages traversés nous donnent déjà une idée de ce que nous allons découvrir pendant ce WE.

Après avoir traversé le village de St Rome de Dolan, et avant d’attaquer une route bine sinueuse – comme les aime notre Black-Cat – nous prendrons une routinette qui nous conduira au « Point Sublime » où nous aurons une magnifique vue sur le Cirque des Baumes et les gorges du Tarn.

Après en avoir pris plein les mirettes, demi-tour pour enquiller cette descente sinueuse vers Les Vignes, pour longer ensuite les Gorges du Tarn en direction du Rozier et prendre ensuite la route longeant les Gorges de la Jonte, en direction de Meyrueis, notre point de Chute.

Les paysages s’enchainent, différents kilomètres après kilomètres, avec une petite halte pour apercevoir des vautours survolant les falaises.

MEYRUEIS /

Gros village ou Petite ville, c’est selon, et nous trouvons sans problème l’Hôtel de L’Europe.

Nous sommes bien accueillis par Mr Robert le propriétaire et chacun prendra possession de sa chambre.

Pendant que nos compagnes déballent les sacs, nous faisons connaissance avec le responsable de l’Hôtel Family pour mettre nos montures à l’abri dans un garage.

Pour information, nous logeons à l’Hôtel de l’Europe (nuitée et petit-déjeuner) et nous prenons nos dîners à l’Hôtel Family. Ces hôtels étant contigus, c’est tout juste si l’on s’aperçoit que l’on passe de l’un à l’autre.

Un peu de repos et vers les 19h00  nous nous retrouvons pour une petite ballade à la découverte de Meyrueis puis nous nous dirigerons vers le Family pour le dîner.

L’hôtel Family nous réservera un bon accueil et les repas servi seront chaque fois agréable et copieux et le personnel aimable et souriant.

La nuit arrivant, chacun regagnera son nid pour un repos bien  mérité car les jours suivants seront bien chargés.

VENDREDI 30 MAI :

Après une bonne nuit, nous nous retrouvons aux aurores (enfin presque) c’est-à-dire vers 8h00 pour prendre le petit déjeuner.

Celui-ci est très copieux et nous ne manquons de rien.  Jus de fruit, Fruits, Yaourts, Céréales, etc…En plus du traditionnel croissant, le parton nous sert des petites crèmes brulées et des crêpes fourrées à la crème anglaise. (rien que de l’écrire, j’ai l’eau  à la bouche…. ).

8H45, l’équipe est au grand complet devant l’hôtel et nous allons sortir nos montures du garage prêté par l’hôtel Family.

Casques, Gants, Contact, Moteurs qui s’ébrouent et c‘est parti pour une journée qui s’annonce agréable. La météo est avec nous.

Nous attaquons notre ballade en prenant la D 696 en direction de Ste ENIMIE,  traversant le Causse MEJAN –  prairies à perte de vue pour les nombreux moutons et nous nous arrêtons pour admirer le Cirque de St CHELY.

Une vue magnifique s’offre à nos yeux. En face de nous dans les profondeurs, les gorges du Tarn et tout en bas le village de St Chély.

Nous traversons Ste Enimie et longeons les gorges du Tarn par la D 907.

Halte à St Chély, pour un petit café et réserver pour le déjeuner – car vu le nombre de touristes et de motards, il vaut mieux assurer le coup.

Puis nous reprenons notre ballade des « Gorges » en direction de la Malène et du Cirque des Baumes.

Arrivés aux « Vignes », nous prendrons cette route en lacet, qu’affectionne Notre « Black Cat », puis de nouveau la route du Point Sublime, mais cette fois ci, pas de halte, nous enfonçons plus à l’intérieur des terres, par les petites routes, pour redescendre ensuite par la D 43 sur la Malène.

Cette ballade Post déjeuner nous fera découvrir moultes paysages.

Retour à St Chély pour la pause déjeuner.

Repas agréable et au moment du café, une petite averse s’invitera, nous laissant le temps de digérer.

Ballade dans ce charmant petit village (en ce jour ensoleillé, fortement occupé par des Hordes (mais pas sauvages) de motards venus des quatre coins de la France.

Route vers Meyrueis et arrêt sur le site de l’Aven ARMAND, pour une visite de cette grotte.

Encore un « Trou » à visiter pourrait dire certains…. Mais celui là vaut largement le détour.

Pour descendre dans cette grotte, nous emprunterons un funiculaire.

Dès le passage de la porte, le guide nous fera découvrir, tout au long d’un circuit interne et avec différents jeux de lumière, une magnifique grotte, tant par sa taille que par ses concrétions, ressemblant à des empilements d’assiettes que l’on ne trouve pas ailleurs.

Après ces ¾ d’heure dans le noir et la fraicheur, un retour à la lumière et à la chaleur, avec une petite pause « Bière » et ce sera l’heure du retour sur notre base.

Montures au garage, Pilotes et passagères sous la douche et ce sera l’heure du dîner ( ou du Souper )

Comme la veille, repas agréable, menu correct, bonne ambiance et l’heure passant, il sera temps d’aller faire dormir les yeux, en rêvant à cette belle journée que nous avons passée ensemble et à cette qui nous attends demain.


Copie conforme de la veille et point de retardataire lorsque sonne l’heure de remplir les estomacs.

Le soleil est là, annonçant une belle journée qui sera chargé par un circuit en 8 qui nous conduira au village du VIGAN, en passant par le Mont AIGOUAL, en empruntant des petites routes bien viroleuses qui useront plus les flans des pneus que la bande de roulement.

Jean-Pierre  sera notre « Chef de file » pour cette journée.

Direction donc le Mont AIGOUAL par la D996, passage par le col de Perjuret et au fur et à mesure que nous « grimpons » la fraîcheur se fait sentir.

Effectivement, à l’arrivée au Mont Aigoual, malgré un ciel dégagé et un soleil qui se fait de plus en plus présent, nous sommes accueillis par un vent à décorner les ……..

Promenade autour de l’Observatoire qui a servi de centre météo et qui est aujourd’hui un musée et de chaque coté des paysages s’offrent à nos yeux et appareils photos.

Quittant le Mont Aigoual, nous retrouverons une température plus en adéquation avec la météo au fur et à mesure que nous redescendrons dans « la vallée »….

Halte à Prat-Peyrot, pour notre pause café, dans un petit Hôtel-Resto qui est en plus un « Relais-Motard ».

La route est belle, le revêtement correct, les virages s’enchainent sur cette D48 en direction du village du Vigan.

Passage par le col de Sereyrède, Le col du Minier et halte sur le petit aire de « La Cravate » , avec un point de vue sur la vallée.

Arrivée au Vigan et halte sur un parking ombragé.

Ballade et visite de ce charmant village, à la recherche d’une Auberge afin de remplir nos estomacs qui, s’ils ne crient pas encore famine – ( merci au copieux P’tit Dej ) – n’en sont pas loin.

Nous trouverons de quoi nous sustenter, sur une petite place à l’ombre des arbres, car la chaleur est là, et nous ne nous en plaindrons pas.

Après cette pause gourmande, nous reprenons notre parcours, direction ST André de Majencoules, par la D 986, pour arriver à VALLERAUGUE, charmant petit village, avec sa rivière le traversant, ses vieilles maisons et façades, que nous visiterons, cherchant l’ombre et la fraicheur car l’astre solaire se fait bien présent.

Halte désaltérante obligatoire, bien à l’ombre d’une tonnelle, et nous reprendrons cette fois la route pour rejoindre Meyrueis et préparer nos valises, demain nous serons sur la route du retour.

Après la douche et pour certains les préparatifs du départ, nous nous retrouvons pour un dernier dîner à l’hôtel Family et comme les soirs précédents, ce dernier dîner ce déroulera dans une ambiance particulière, car nous fêterons l’anniversaire de Lydie, ayant demandé au chef cuistot de nous réaliser un petit gâteau d’ANIV.

Celui-ci arrivera avec un petit « feu d’artifice » et c’est très émue de cette attention et du petit cadeau offert pas la bande, que Lydie, coupera le gâteau, avec une petite larme à l’œil.

L’heure passant, nous rejoindrons nos chambres, espérant une bonne nuit, car demain, la route sera longue

DIMANCHE 1 JUIN :

Réveil, non pas aux aurores, mais tôt le matin, car nous nous sommes fixés un départ vers 9H00.

Après un dernier « excellent et copieux » petit déjeuner, une dernière photo avec notre hôtelier, nous enfourchons nos montures, pour « dur-dur », la route du retour.

Celle-ci se fera sous un grand soleil.

Les pleins faits la veille, nous attaquons notre trajet sereinement, en direction de Millau.

Effectivement, nous ne sommes qu’à quelques encablures de la ville au viaduc le plus haut du monde, culminant à 343 m, long de 2460 m et reposant sur 7 piles très élancées.

Notre parcours nous fera passer sous le pont, mais faute de parking adéquat, nous nous rendrons sur « l’aire du viaduc » où nous pourrons cette fois mieux admirer l’ouvrage et nous désaltérer dans l’espace expo /boutique avant de reprendre la route pour notre halte déjeuner, itou le trajet aller : Le Flunch de Rodez.

Plein des estomac et des réservoirs, cette fois les montures se rapprochent des écuries……

La route se fera sans encombre, sous le soleil, guidée d’une main de maître par Jean-Pierre, qui adoptera une bonne allure.

Halte « Adieux » sur l’aire du Martoulet et une dernière photo.

Voila, notre virée Lozèrienne prend fin.

C’est notre seconde grande ballade et cette année nous pourrons dire que nous avons eu la « Baraka » question météo ; 4 jours sous le soleil / So Lucky !!!

Hôtel et Restaurant conforme à nos attentes.

Une ambiance, je n’en dirai pas plus, je vous laisse imaginer………..

Et bien sûr , 4 jours de balade dans des paysages magnifiques, des routes viroleuses à souhait, qui cette fois n’auront plus fait peur à notre « Black-Cat » préférée.

C’est avec plein de souvenirs, de belles images, de rencontres, de franches rigolades, et… et ;;; que prend fin cette seconde aventure.

Rendez-vous est pris pour le prochain WE de l’Ascension 2015, qui nous emmènera sur les routes vers ?????

Je vous souhaite bonne lecture.

Mot’Arédiennement votre.

Serge